Les citajours de Syldia

Citations imagées, chroniques de livre...

livre mamy grand
Un clic sur la photo pour accéder au site

Commentaires

  • heu zut à la fin j'ai perdu le fil, faut être heureux ou pas ?

    Posté par lew, 06 juillet 2006 à 15:05
  • Le bonheur

    aux dépens d'autrui , ce n'est pas du bonheur mais de l'égoïsme, du profit, du manque de respect.......
    Le bonheur se fait avec les autres mais pas aux dépens des autres.

    Posté par Michèle, 06 juillet 2006 à 17:50
  • >Lew : oui, bien sûr ! On ne peut rien pour le bonheur des autres si on est malheureux soi-même, et âtre malheureux pour les autres ne les rendra pas heurux pour autant !
    Alors OUI

    >Michèle : Le bonheur se fait avec les autres et aussi pour les autres (cf comm à Lew)

    Posté par Syl, 06 juillet 2006 à 18:40
  • oh, ce qu'elle me parle, cette citation. J'ai d'ailleurs écrit aujourd'hui une note qui va dans ce sens (à paraitre dans kek jours).

    Posté par phil, 06 juillet 2006 à 19:33
  • oups, j'oubliais : la photo me parle aussi beaucoup

    Posté par phil, 06 juillet 2006 à 19:34
  • si tu remplaces le mot "bonheur" par "malheur" ça fonctionne aussi.

    hier soir j'ai entendu dans la rue des tombereaux de bonheur ephémère, mais il a eu du mal à venir jusque dans le salon ...

    Posté par Jad, 06 juillet 2006 à 19:41
  • Jsais pas si ça vient de moi, mais j'ai du mal à lire cette citation (ptête paske je suis pas toute jeune).
    De temps en temps il nous arrive, mais il faut qu'on se l'interdise, de porter toute la misère du monde sur nos épaules. Ce n'est pas parce que nous allons jeuner une journée que les peuples qui meurent de faim vont se retrouver avec de la nourriture à profusion ! (ou alors il faut appliquer le sens du Carême, c'est-à-dire se priver et donner à ceux qui ont faim ce que nous aurions dépensé en temps normal) (et je pense que ça ne sert pas qu'à se déculpabiliser...)
    Etre heureux soi-même, c'est déjà apporter un rayon de bonheur à son voisin : ça peut être en action ou en présence tout simplement.
    Et bien entendu, il est hors de question de s'octroyer du bonheur aux dépens d'autrui... comment peut-on ressentir du bonheur, de la plénitude s'il a fallu en passer par nuire à quelqu'un ?

    Posté par Pralinette, 06 juillet 2006 à 20:12
  • >Phil : poste là avant le 12...ou alors apporte là moi !

    >Phil : oups j'allais oublier : c'est dans le Cantal la photo

    >Jad : tu vas nous rejouer Jadiméro ????? J'ai pas envie d'essayer d'échanger...je préfère le bon ou mal heur

    >Pralie : Tu as tout dit !

    Posté par Syl, 06 juillet 2006 à 20:52
  • avant le 12 ou après le 7 aout

    Posté par phil, 06 juillet 2006 à 20:55
  • Phil ! merci.

    Posté par Syl, 06 juillet 2006 à 21:00
  • y a pa sde Jadiméro, ce soir, ni les autres soirs d'ailleurs, ....
    ça m'est venu comme ça, je trouvais que la phrase avait également un sens avec l'autre mot

    Posté par Jad, 06 juillet 2006 à 23:14
  • effectivement, le bonheur nous inspire!! et c'est tant mieux!

    Posté par Sylvain, 07 juillet 2006 à 02:15
  • >Jad : ok.
    Ne peut rien pour le malheur d'autrui celui qui ne sait pas être malheureux lui-même.....
    Y a un peu de vrai là-dedans. On ne rend souvent les autres malheureux non pas par méchanceté pure, mais parce que soit-même on est malheureux à la base...
    Mais je préfère quand même la version bonheur !

    >Sylvain : Oui, c'est tant mieux, vraiment !

    Posté par Syl, 07 juillet 2006 à 07:12

Poster un commentaire