Les citajours de Syldia

Citations imagées, chroniques de livre...

livre mamy grand
Un clic sur la photo pour accéder au site

Commentaires

  • Ah, Eugène Guillevic, poète trop bien méconnu.
    La phrase est courte mais dit tant de choses en moins de dit mots.

    J'aime bien de lui ce petit poème:

    DROITE

    Au moins pour toi,
    pas de problème.

    Tu crois t'engendrer de toi même
    A chaque endroit qui est de toi,

    Au risque d'oublier
    Que tu as du passé,
    Probablement au même endroit.

    Ne sachant même pas
    Que tu fas deux parties
    De ce que tu traverses,

    Tu vas sans rien apprendre
    Et sans jamais donner.

    Posté par berlioz, 15 janvier 2006 à 12:09
  • moi aussi j'aime Guillevic.
    Merci pour cette idée de relecture au coin du feu.

    Posté par phil, 15 janvier 2006 à 12:15
  • Il ne sait rien, mais en est l'origine pourtant. J'aime assez ces phrases simples qui bousculent les évidences.

    Posté par Mouette, 15 janvier 2006 à 17:30
  • Qu'est ce qu'elles étaient belles....

    Posté par Dia, 16 janvier 2006 à 09:04
  • Et c'est tant mieux, manquerait plus que l'ombre fasse de l'ombre au soleil !

    Posté par Pralinette, 16 janvier 2006 à 09:11
  • Et si

    L'ombre et le soleil étaient complices comme le sont le vent et la feuille sur le sol

    Posté par hyène, 16 janvier 2006 à 21:16

Poster un commentaire