Les citajours de Syldia

Citations imagées, chroniques de livre...

livre mamy grand
Un clic sur la photo pour accéder au site

29 juin 2005

Oui, malgré tout...

On parle, on partage, on rit, on pleure, on avance mais on n'oublie pas.
I
l y a déjà plusieurs mois, j'avais écrit ces mots....et j'ai envie de les retrouver aujourd'hui; envie...besoin aussi...
J'y ai rajouté MA musique, la bonne cette fois-ci. Syl

Y croire, envers et contre tout, et aussi contre soi-même.. 

p_12

Oui, la vie est belle malgré TOUT, et surtout malgré ça....La vie continue et nous apporte des moments de bonheur dont l'intensité nous submerge et nous surprend.

Une conscience exacerbée des choses qui  nous entourent et dont nous ne faisions pas cas avant -par manque de temps, par manque de prendre le temps- : le chant d'un oiseau, une première fleur, un sourire d'enfant, une musique, un paysage, une rencontre, un regard, un repas entre amis, un bon vin, l'odeur du soleil au beau milieu de l'hiver, un rayon de ce soleil qui nous caresse le visage, l'odeur de la terre après la pluie, le goût des premières framboises, une lecture....nous envoient une bouffée de vie et de bonheur.

Un bonheur insoutenable presque.... et en même temps d'une douc(l)eur insensée.


Posté par Syl69 à 14:00 - Bonheur - Commentaires [16] - Permalien [#]

Commentaires

  • que la vieeeeeeeeeeeeee ééééééééééééééé belllllllllllllll mais qu'elle passe vite... alors profite ^^

    Posté par 2pasag, 29 juin 2005 à 14:45
  • bonheur

    AH!! ces petits riens...Mais, tu as oublié la cabane de 2pasag au fond des bois !!lol

    Posté par cricri99, 29 juin 2005 à 15:31
  • malgré tout!
    jours fastes , un sourire, un mot, une fleur, un regard...
    jours néfastes, souvenirs du passé, mots qui ne pansent pas nos maux...

    Posté par ludecrit, 29 juin 2005 à 15:56
  • Syl,je suis très ému en te lisant. je ne sais pas en quoi consiste ton "ça". j'ai eu aussi un jour à accepter un "ça". peut-être même que chacun d'entre nous cache un "ça" dans son placard. je peux témoigner qu'on apprend à voir les choses différemment, que finalement une grande douleur (physique ou morale) oblige à un bonheur insoutenable, comme tu dis.

    Posté par phil, 29 juin 2005 à 16:37
  • Oui Syl, le secret consiste peut-être à vivre chaque instant simplement en se laissant imprégner ...pour assouvir ses cinq sens en les gardant grand ouverts.
    Tes mots m'ont touché Syl, aussi je préfère me taire et faire silence après ma lecture ...

    Posté par Jad, 29 juin 2005 à 17:18
  • Doucement je me laisse bercer par "une musique" et ma pensée vogue vers toi... Bonne fin de journée

    Posté par 2pasag, 29 juin 2005 à 17:46
  • oui, je crois malheureusement qu on est nombreux à avoir un "ça" quelque part dans notre placard...quelquefois des bouquets de "ça"...
    On continue malgré tout, malgré ça. Pas le choix
    Juste que qqfois le placard se rouvre sans qu on y prenne garde...sans qu on soit sur ses gardes

    Merci beaucoup.

    Posté par Syl, 29 juin 2005 à 18:44
  • On n'a pas le choix...
    On avance...

    Posté par Dia, 29 juin 2005 à 18:56
  • oui tout simplement

    L'acceptation est nécéssaire sinon pas d'évolution......et les petits riens du quotidien font les grands bonheurs.....mais il faut les reconnaitre, les apprécier et les partager.A ce moment pour moi , c'est ce moment d'échange.....merci.

    Posté par michéle, 29 juin 2005 à 20:13
  • Le bonheur est-il accessible à ceux qui n'ont pas en eux ce gouffre là ? Les joies simples sont pour tous. Le bonheur parfois si insoutenable dans sa légèreté -enfin, de la légèreté- est le ptit clin d'oeil de la vie à ceux qui savent ce que vivre -et survivre- est.
    Que mes mots te soient aussi doux que cette musique si belle qui est venue près de moi me faire sourire.

    Posté par mouette rieuse, 29 juin 2005 à 21:06
  • >Michèle : merci il est partagé aussi de ce côté-ci de l'écran

    >Mouette : J'ose espérer qu il est possible de goûter à cela sans avoir du souffrir...sinon cela équivaudrait pour moi à reconnaitre que la souffrance est une nécessité pour s'élever (ce que je rejette fondamentalement et qui m'a fait rejetter la religion pour qui tout tourne autour de la souffrance et de la culpabilité)
    Mais savoir goûter ces petits instants de bonheur dans toute leur quintessance....je crois qu'il faut quand même les avoir perdus un jour pour les savourer de la sorte.

    Posté par Syl, 29 juin 2005 à 22:21
  • ******

    comme Syldya pas de souffrance ni de culpabilité.

    Posté par michéle, 29 juin 2005 à 22:39
  • c que souvent on emmagasine beaucoup de petits ça"s" si bien que le rayon de soleil à parfois des difficultés à s'infiltrer dans tout ces ça. pourtant il crie "j'suis toujours là ... faut pas croire que quoi qu'il arrive je ne sois plus là ^^

    Posté par 2pasag, 29 juin 2005 à 22:58
  • Je n'ai parlé ni de souffrance ni de culpabilité... chacun a mis dans "ça" ce qu'il a voulu y entendre !Tu écris "la vie est belle malgré TOUT". C'est le gouffre dont je parle ce Tout là. Il ne veux pas dire notre souffrance, mais peut-être juste la conscience que le bonheur insoutenable n'est que par le gouffre que l'on ignore pas ?
    Savoir que d'autres ne savent pas lire et ouvrir notre oeuvre favorite.
    Savoir que d'autres ont peur de demain et préparer un pique-nique.
    Savoir qu'un ventre reste vide et avoir un enfant qui dort et attend notre baiser du matin.
    Ces gouffres là ... aussi...

    Posté par Mouetterieuse, 30 juin 2005 à 07:50
  • tiens? mon comm n'est pas passé...

    Posté par Lew, 30 juin 2005 à 08:59
  • je trouve cette photo tellement belle! vraiment...elle pleine de choses que j'ai envie de sentir! et ressentir aussi!

    Posté par Epsilon, 30 juin 2005 à 08:59

Poster un commentaire