Les citajours de Syldia

Citations imagées, chroniques de livre...

livre mamy grand
Un clic sur la photo pour accéder au site

Commentaires

  • Oui et je dirai même que sans le pardon, on se pourrit la vie.

    Au début, au lieu de lire "l'on ne peut aller très loin", je lisais "lyon ne peut aller très loin" ! mdl !

    Posté par Pralie, 26 juin 2010 à 19:05
  • PRALIE : On pourrit la vie des autres, mais en premier lieu la sienne !
    Et pour ta lecture "déviante", tu devras faire face à mes monstres, surtout si tu penses ballon rond lyonnais ! mdr
    (je précise lyonnais, car le bleu blanc rouge.... pfuuuuuuuuuu)

    Posté par Syl69, 26 juin 2010 à 19:41
  • Le pardon des petits défauts, c'est l'essence même de l'amitié. Entre autres.

    Posté par phil, 27 juin 2010 à 22:09
  • PHIL : Entre autres, oui. L'amitié doit être simplicité. Laissons le prise de tête à l'amour !
    Je t'ai répondu entre les deux bips !

    Posté par Syl69, 28 juin 2010 à 14:15
  • J’ai l’habitude de dire que mon amitié je la donne, et que la personne en dispose. Ce qui implique des pardons, beaucoup de compréhensions et quelques fois même savoir passer sur des incompréhensions.
    «Je te donne mon amitié »
    Si j’aime la force de ces mots, c’est certainement par leurs raretés

    Posté par fadeto, 28 juin 2010 à 15:24
  • FADETO : J'aime cette notion de don. On en met pas de condition à l'amitié.
    Et on accepte les incompréhensions mutuelles qui naissent dans toute relation humaine sans que cela remette en cause le sentiment, ni la personne.
    C'est rare, en effet. Donc c'est précieux

    Posté par Syl69, 29 juin 2010 à 13:07

Poster un commentaire