Les citajours de Syldia

Citations imagées, chroniques de livre...

livre mamy grand
Un clic sur la photo pour accéder au site

11 mai 2006

L'inconnu de la deuxième page

Cela ne vous est jamais arrivé de perdre un mot ? Enfin, pas de le perdre, mais de le découvrir ?

Non, je ne vous parle pas d'inventer un mot. Inventer, ça je sais faire, je trouve même cela jubilatoire. Surtout quand ça énerve les puristes qui disent "mais ça n'existe pas", et que je réussis à faire douter les joueurs autour du plateau de scrabble !
Un de mes mots préférés est "s'étroitifier". D'ailleurs, je ne comprends pas pourquoi il n'existe pas.

Quoi ? Il n'existe pas ?????
Ne me dites pas que vous n'avez jamais emprunté une route qui s'étroitifie ? Je vous parle de ces routes de montagne, où on serre les fesses à chaque virage en souhaitant que personne ne déboule en face. Vous connaissez ça, non ?
Et les cours de géométrie ? Pas de souvenirs non plus ? Mais si, rappelez-vous ces maudites parallèles que vous deviez tracer. Et le prof qui vous prouvait par A+B qu'elles ne l'étaient pas parallèles, et que si on les prolongeait à l'infini, elles finiraient par se rencontrer, l'espace entre les deux droites s'étroitifiant pour se réduire à néant...et tout ça à cause de cette maudite règle qui glissait sous la pression du crayon.

Bon, je dévie là. Je ne voulais pas vous parler de ces mots pleins de sens que les gens sensés n'ont jamais eu l'idée d'utiliser avant vous, mais au contraire de ces mots connus de tous, et qui, d'un seul coup, un jour, se vident de sens.
Déambulatoire
Vous vous trouvez face à ce mot. Vous le lisez et vous bloquez. Vous le relisez, puis, sans vous en rendre compte, vous vous voilà en train de le répéter à haute voix, encore et encore. Un peu comme un bonbon que l'on suce et que l'on hume tout à la fois parce que son parfum nous rappelle un souvenir évanoui, et que, par une succion lente, on essaie de le ramener à la vie.
Déambulatoire
La sonorité ne vous est pas inconnue, elle trouve un écho dans votre ressenti. Pourtant, ce mot vous est étranger.
Un peu comme un outil que vous prenez dans la main et dont vous avez oublié le maniement. Vous savez comment le saisir, mais pas l'utiliser. Alors, vous le tournez dans tous les sens, vous l'observez. Vous tentez de le réapprivoiser.
Et bien, avec le mot, c'est la même chose. Vous l'avez en bouche, vous le mâchez, le triturer, mais sans succès.
Déambulatoire
Dé am bu la toi re
Vous séparez chaque syllabe pour en extraire le goût, pour atteindre l'illumination.
Dé am bu la toi re
Mais niet, rien, c'est le vide, le néant.
Le dictionnaire ne vous aide pas plus; ce mot a perdu sa case dans votre esprit.
Oh, je vous voir venir : vous pensez que c'est moi qui ai perdu un case ! Qui sait ! J'en viendrais moi-même à douter !
Le fait est, qu'hier soir, j'ai commencé un nouveau livre; et je n'en ai lu que deux pages....j'ai fini la soirée à sucer un mot perdu pour retrouver son goût.
Syl

Posté par Syl69 à 08:03 - Textes - Commentaires [14] - Permalien [#]

Commentaires

  • ah oui, ça, je connais ! la dernière fois que j'ai ressenti ça, c'était avec le mot... oui! bête, hein ?
    je sais pas pourquoi, je le répétais, encore et encore, et plus je le répetais, plus il se vidait de tout sens. à tel point qu'un leger vertige te prend, que tu doutes alors de tous les mots qui te viennent en tête...

    dernière interrogation de mon gamin :
    - dis maman, c'est qui, qui les invente, les mots, hein ?
    - .......

    Posté par pati, 11 mai 2006 à 10:33
  • Moi ce que j'aime répéter comme mot c'est "musique musique musique musique musique musique...."
    Et puis :
    - déambuler
    - tlaboules
    - ligoler
    - bientôt

    Posté par Pralinette, 11 mai 2006 à 12:10
  • j'aime beaucoup ce texte.
    C'est amusant, j'ai écrit ce mot il n'y a pas longtemps, je ne sais pas où, dans le blogue peut-être... à moins que ce ne soit dns un message à venir.
    Je suis d'accord avec toi : les mots parfois on les oublie, parfois on les découvre, certains on les savoure, comme une bourganel (t'as vu je l'ai retrouvé celui-là). En tant que scrabbleur, j'en découvre assez souvent mais tous ne donnent pas envie.

    Posté par phil, 11 mai 2006 à 19:00
  • superbe

    Si c'est toi qui écris ces textes , je te félicite ! Vraiment ! Quelle poèsie dans les mots, quelle musique dans les phrases , quelle sensibilité !!! C'est magnifique de te lire ! Donne-nous encore des pages et des pages de textes aussi beaux , aussi poètiques !
    Merci ... même si parfois , une petite larme perle , trés discrète mais tellement prête à couler ... ( je pense au texte sur le grand père ) .
    Merci encore
    Pascale

    Posté par Pascale, 11 mai 2006 à 19:25
  • >Pati : Non, pas bête du tout...il m'a fait le même effet un jour, et chanterelle aussi, et..... oh la la y en a eu plusieurs

    >Plalinette : y'en a 4 que tu vas pouvoil chanter sous peu...mais je ne te dilai lien car je suis qu'à moitié liée ....si, si
    Donc t'aulas la moitié des infos ! mdllll

    >Phil : C'est bien que tu ne l'i pas oublié une deuxième fois....sinon ta punition serait de nous regarder la déguster !

    >Pascale : merci beaucoup. Quand les choses me touchent, les mots sortent vite, sans aide. ça a toujours été comme ça, même gamine. L'humour aussi fait couler les mots...j'aimerais arriver à les voir venir facilement pour des choses plus "gaies", des choses innocentes. Mais là, rien, page blanche.

    Posté par Syl, 11 mai 2006 à 20:22
  • et alors, le déambulatoire c'est ?...

    Posté par phil, 11 mai 2006 à 20:36
  • Phil

    Attends : dé am bu la toi re
    Je le suce encore un peu !

    Posté par Syl, 11 mai 2006 à 20:46
  • fais gaffe, tu vas attaquer le bâton !

    Posté par phil, 11 mai 2006 à 20:48
  • Ah bon, les déambulatoires ça a un baton au centre ?

    Posté par Syl, 11 mai 2006 à 20:52
  • J'adore ce texte ! Je crois que nous sommes nombreux à nous y retrouver ! Moi c'est le mot "avion", le dernier. A-vi-on. Aucun sens, même suçotté !

    Posté par Mouette, 11 mai 2006 à 21:39
  • non, plutôt un coeur. Euh.... un choeur. (Angélus, si tu nous regardes...)
    mdl

    Posté par phil, 11 mai 2006 à 21:40
  • Mouette : Donc je ne suis pas seule à avoir perdu une case....ça me rassure tu sais; car il y a des moments où je me suis dit : t'es peut être seule à qui ça arrive......

    Phil : Les batons dans les coeurs, c'est pas Angélus, c'est Cupidon; et ça s'appelle une flêche...tu vois, toi aussi tu perds des mots.
    Serait ce une malédiction envoyée par qui tu sais ??? :-O

    Posté par Syl, 11 mai 2006 à 21:48
  • A moitié liée ???? alors çaaaaa ! mais tu vas me lendle folle et pas qu'à moitié )) Je vais voil ça de plès... Et... je vais chanter quoi ??? Hein ?? pale plus folt je t'entends pas !

    Posté par Pralinette, 11 mai 2006 à 22:00
  • Plalie : Tes 4 mots tu vas pouvoil chanter: tlabouler, déambuler, ligoler et bientôt !

    Posté par Syl, 11 mai 2006 à 22:12

Poster un commentaire