Les citajours de Syldia

Citations imagées, chroniques de livre...

livre mamy grand
Un clic sur la photo pour accéder au site

18 avril 2006

Cartographie humaine

img_1862

Cette année, nous avons fêté Pâques en famille.
Pour respecter la tradition, j'ai mis les pieds sous la table, pendant que les enfants ont cherché fébrilement la basse cour chocolatée cachée dans le jardin. Que du très classique.
Pourtant.
J'ai profité des pauses digestives pour grimper sur la colline, celle qui domine la ville et abrite le vieux village. Pas seule, cette fois. Accompagnée d'un enfant de 9 ans.
Nous avons emprunté les ruelles anciennes, sommes passés sous les arches, avons admiré les fenêtres renaissance.
Arrivés sur l'esplanade qui domine la vallée, nous avons pris le temps de poser ses balises : repérer la maison de ses grands parents, la voie ferrée qui file vers l'Ardèche, les montagnes.
Au lieu d'emprunter l'entrée principale de l'ancien cimetière, nous avons cheminé le long de l'esplanade, nos regards allant de la vue plongeante sur la vallée au sol constellé de fleurs printanières. Jusqu'au moment où, au détour du chemin, comme hypnotisés par la vue, nos yeux se sont rivés sur les sommets dans le lointain, mes sommets, mes becs.
Un peu comme un fil d'Ariane, ils nous ont accompagnés jusqu'au petit portillon.
Cette petite porte en fer, j'ai toujours eu l'impression, de tout temps, qu'elle n'était là rien pour nous, comme pour nous offrir la possibilité de retrouver les nôtres en direct, sans remonter les allées bordées de tombes; ces tombes revêtues de marbre et que je n'aime pas.
Peu habitué des lieux, dernier du nom a erré, hésitant, avant de reconnaître les lieux. A l'ombre du cyprès, nous avons retrouvé éteinte la petite lanterne polonaise que j'avais déposée la dernière fois.
Il a pris possession des lieux, des noms inscrits et qu'il n'a pas connus. Moi non plus d'ailleurs. J'associe pourtant chacun de ces noms à un visage, grâce aux photos anciennes maintes fois regardées.
Nous avons beaucoup parlé, surtout de celle, dont le nom n'apparait toujours pas sur la plaque, mais dont le souvenir reste vif dans sa mémoire et dans son coeur. Dans le mien aussi.
Nous avons ri des pièces de monnaie qu'il a laissé s'échapper de sa poche, en nous disant que sa mamy-grand n'en avait plus besoin. Je lui ai même dit que ça devait l'amuser, car elle aimait donner aux autres, et ne gardait rien pour elle.
Il s'est créé une balise en trouvant qu'il lui ressemblait beaucoup, lui qui préfére acheter des cadeaux plutôt que de s'en faire. 
Marchant sur le petit muret qui entoure la concession, il a pris possession de la mémoire.

Nous avons continué notre promenade en empruntant le petit sentier qui monte à flanc de colline,laissant derrière nous le cimetière et la tour. Les yeux rivés sur les becs, comme les marins qui se fient à leur étoile, nous sommes arrivés au sommet.
Et, en me retournant, j'ai réalisé que d'un même lieu je contemplais mes trois grands ports d'attache.
Syl

img_1870



Posté par Syl69 à 12:53 - Textes - Commentaires [16] - Permalien [#]

Commentaires

  • Merci...

    De nous faire partager ce moment de fraicheur et de souvenir, il nous suffit de lire et de fermer les yeux pour l'espace d'un instant ressentir la force et la quietude que tire de ces lieux et de nous permettre d'en profiter.

    Merci de ce moment de sérénité que tu nous offres

    Tdx

    Posté par Toudoux, 18 avril 2006 à 13:33
  • Je viens

    de cheminer avec vous.......tu racontes trés bien cette petite escapade.....forte en émotion. J'aime beaucoup "il a pris possession de la mémoire".
    Les anciens cimetiéres ont un mémoire, un apaisement.....les nouveaux, tout de marbre ,sont glaciaux et cette communion est plus difficile.

    Posté par michéle, 18 avril 2006 à 18:10
  • Toudoux

    Sérénité....Toudoux tu as employé le mot juste, je n'ai pas su le même moi-même, mais c'est bien cela que j'ai ressentie. Merci

    Posté par Syl, 18 avril 2006 à 21:51
  • Yeah génial ! Grimpé sur la colline !!! mdl en te lisant je chante... "elle m'a dit d'aller siffler là-haut sur la colline...."
    Je rentre de chez mes parents, aller-retour dans la journée, chuis épuisée (c'était pour permettre à ma fille de les voir avant départ en Guyane). Demain journée encore chargée, ma nièce qui est à Lyon vient passer la journée. Je vais dodo, bisous, à plus

    Posté par Pralinette, 18 avril 2006 à 21:52
  • Michèle

    Tu as raison pour les anciens cimetières, on ne s'y sentr pas mal à l'aise; ils n'ont pas la froideur du marbre. Le lien, la transmission s'y font sans problème .

    Posté par Syl, 18 avril 2006 à 21:52
  • Pralinette

    Oui je veux bien te croire...une journée longue que ta journée d'aujourd'hui; mais importante.
    Ta nièce, elle, fait le déplacement vers toi Tu vas devoir lui rendre la pareille..quoique oui il est plus facile d'atteindre mon chez moi que le sien (pourvu qu'elle ne me lise pas !!!)
    Bonne nuit

    Posté par Syl, 18 avril 2006 à 21:55
  • j'ai bien fait de venir faire un tour ici, retour de l'ile de Ré. J'aime bien l'idée que tu aies posé (ou reconnu) tes balises, et que tu aies aidé l'enfant à poser les siennes. C'est beau.

    Posté par philg, 18 avril 2006 à 22:16
  • Phil

    Merci beaucoup
    J'ai pensé à ta note-balise lors de ma balade. Je m'y étais beaucoup retrouvée.


    Tu nous raconteras l'ile de Ré, hein ?

    Posté par Syl, 18 avril 2006 à 22:39
  • peut-être !
    en tous cas nous avons eu un temps superbe.

    Posté par philg, 18 avril 2006 à 23:05
  • Tu me fais envie...je suis en manque d'océan.

    Posté par Syl, 18 avril 2006 à 23:11
  • J'aime bien ce texte plein d'emotion contenue et de contemplation. Bonne nuit Syl.

    Posté par lechantdupain, 19 avril 2006 à 00:08
  • >J.J : Merci beaucoup de ton commentaire. Tout était serein, simple.
    Bonne journée

    Posté par Syl, 19 avril 2006 à 08:19
  • l'océan t'attend cet été, patience.

    Posté par phil, 19 avril 2006 à 10:23
  • Je patiente, je patiente....

    Posté par Syl, 19 avril 2006 à 10:44
  • bonjour, super bien écris, a chaque mot , me viens une image , et comme je connais , j 'ai suivi ton trajet pas a pas !!!!j 'étais ce jour a deux pas : a sauvage !!sur ta photo , en regardant a droite un peu en cote , vers le bois , il y a ma maison , en face de nos trois becs !!! sourire!!!! ce matin ici , il fait un beau soleil!! au fait j 'ai trouvé a saou , une morille !!personne ne ris, c 'est mieux que rien !!!!bon , je vais dans mon jardin!!! bonne journeé a toutes et tous, avec un grd soleil !
    jm

    Posté par jm26, 22 avril 2006 à 10:11
  • Sauvage..;oui pas loin du tout !
    Euh, ta maison, là je prends une loupe mais...

    Pour la morille, aucune il y a une semaine à Saou, ça démarre donc juste

    Posté par Syl, 22 avril 2006 à 11:05

Poster un commentaire