Les citajours de Syldia

Citations imagées, chroniques de livre...

livre mamy grand
Un clic sur la photo pour accéder au site

16 février 2006

Triste réalité

1994m_

Même si je pense que le travail n'est pas la vie, je dois reconnaître qu'il y a une part de vrai dans cette citation.
Quand le travail devient refuge, quand il a pris la place laissée vacante par une vie sociale , affective ou familiale inexistante ou défaillante,
la retraite tant rêvée  peut devenir  prison.
Syl


Posté par Syl69 à 08:45 - Solitude - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires

    Attention

    que le travail ne soit pas une prison, il y a tant de choses à vivre à côté: c'est la vie entiére , le travail n'est qu'un passage alors regardez vous et mettez en place cet autrechose...les possibilités sont multiples. Je suis en retraite , heureuse de l'être aprés avoir toujours réalisé dans le travail ce que je désirais ( transmettre ......)mais le travail n'a jamais eu la premiére place dans ma vie , j'en suis sortie forte du travail accompli mais pas nostalgique.
    Le travail n'est pas une fin en soi, bonne journée à tous travailleurs ou non.

    Posté par michéle, 16 février 2006 à 11:12
  • il n'a pas la même valeur dans tous les endroits du monde! et cela dépend aussi de la classe sociale à laquelle on appartient, de l'endroit du monde où l'on vit: travailler pour vivre ou vivre pour travailler , ce n'est pas la même chose
    Pour ma part je préfère : réussir ma vie que de réussir dans la vie
    l'ambition dans le travail peut briser une vie ( j'en sais quelque chose!)

    bises

    Posté par littlesun, 16 février 2006 à 14:17
  • Parfois... si tu savais comme je peux m'abrutir au travail, des heures durant, m'abrutissant pour mieux oublier de penser ! Oui, mais seulement parfois. La tentation est grande de sombrer, je comprends que certains le fassent, comme échappatoire à une vie qui ne leur convient pas.

    Posté par Mouette, 16 février 2006 à 18:17
  • >Michèle : Une prison ? Il le devient souvent insidieusement, sans qu'on s'en rende compte. Quand on le réalise, c'est souvent trop tard. Il faut casser les barreaux de manière souvent brutale.
    Savoir garder au travail sa juste place...pas toujours facile pour tous malheureusement

    >Littlesun : oui bien sûr. C'est vrai que cette citation correspond bien à un certain type de société, pas pas à toutes

    >Mouette : Il fut un temps où j'ai connu ça, le travail pour combler, le travail comme échappatoire. Mais j'ai aussi connu une autre facette où le travail est devenu l'enfer, aussi, j'ai pris de grandes distances pour ne plus revivre ça.

    Posté par Syl, 16 février 2006 à 21:10
  • Le travail pour vivre, le travail par vocation, le travail comme échappatoire, le travail forcé à chacun le sien, en ce qui me concerne c’est du passé

    Posté par Asterie, 16 février 2006 à 22:28
  • j'aime beaucoup cette photo, mais demain j'ai du travail à l'aube... trop tard et trop fatigué pour réfléchir mais nul doute que ton commentaire va résonner qqs temps en moi... !

    Posté par Dam, 16 février 2006 à 23:49
  • il n'y a plus grand trésor pour celui qui sait distinguer ; solitude et voyage intérieur...
    l'un est souvent repli sur soi pour fuir les autres l'autre est un retour à soi pour tendre à se découvrir, tendre à être véritablement soi parmis les autres...

    connais-toi toi même dixit pascal
    être ce que nous sommes et devenir ce que nous sommes capables de devenir, tel est le but de la vie dixit r.l. stevenson

    Posté par ironie, 29 avril 2006 à 10:07

Poster un commentaire