Les citajours de Syldia

Citations imagées, chroniques de livre...


Commentaires sur Petit éclairage

  • Atteindre l'inaccessible étoile... il faut toujours essayer.....

    Posté par littlesun, 22 janvier 2006 à 11:11 | | Répondre
  • fort heureusement, le feu couve longtemps sous la cendre...

    Posté par lechantdupain, 22 janvier 2006 à 11:34 | | Répondre
  • A l'impossible nul n'est tenu. Qui a dit cela ?
    Bon dimanche

    Posté par michéle, 22 janvier 2006 à 11:35 | | Répondre
  • elle est bien vraie, cette phrase !

    Posté par phil, 22 janvier 2006 à 21:05 | | Répondre
  • je suis d'accord avec cette phrase. Et c'est cet impossible qui permet (un peu) d'ambition...

    Posté par diabolo_coco, 22 janvier 2006 à 21:16 | | Répondre
  • Un de mes anciens patrons disait, plus tu place la barre haut plus tu sautes haut pour la franchir. Ce qui compte ce n'est pas de franchir la barre ou d'atteindre l'inaccessible, mais la hauteur du saut.

    Posté par Asterie, 22 janvier 2006 à 23:03 | | Répondre
  • >Littlesun: Tout à fait...

    >Michèle: C'est un proverbe

    >Astérie: Il n'a pas tort, j'aime assez l'image que cela renvoie.

    >Diabolo_coco: L'ambition je ne sais pas, en tout cas cela fait avancer.

    >Phil: De la cannelle?

    Posté par Dia, 24 janvier 2006 à 18:49 | | Répondre
  • la quête

    Jacques Brel
    LA QUÊTE
    1968


    Rêver un impossible rêve
    Porter le chagrin des départs
    Brûler d'une possible fièvre
    Partir où personne ne part
    Aimer jusqu'à la déchirure
    Aimer, même trop, même mal,
    Tenter, sans force et sans armure,
    D'atteindre l'inaccessible étoile
    Telle est ma quête,
    Suivre l'étoile
    Peu m'importent mes chances
    Peu m'importe le temps
    Ou ma désespérance
    Et puis lutter toujours
    Sans questions ni repos
    Se damner
    Pour l'or d'un mot d'amour
    Je ne sais si je serai ce héros
    Mais mon coeur serait tranquille
    Et les villes s'éclabousseraient de bleu
    Parce qu'un malheureux
    Brûle encore, bien qu'ayant tout brûlé
    Brûle encore, même trop, même mal
    Pour atteindre à s'en écarteler
    Pour atteindre l'inaccessible étoile.

    Posté par Lung Ta, 25 janvier 2006 à 16:14 | | Répondre
Nouveau commentaire