Les citajours de Syldia

Citations imagées, chroniques de livre...

18 janvier 2006

Dialogue impossible

13451

Lorsqu'une question soulève
des opinions violemment contradictoires,
on peut assurer qu'elle appartient
au domaine de la croyance et non
à celui de la connaissance.

Voltaire

Ce film est une illustration parmi tant d'autres de ce que les croyances peuvent  engendrer .
Syl

Posté par Syl69 à 10:19 - Mots, Maux... - Commentaires [16] - Permalien [#]

Commentaires sur Dialogue impossible

  • J'ai adoré ce film...

    Posté par Dia, 18 janvier 2006 à 10:28 | | Répondre
  • Ce film est très beau, et très dur à la fois.
    Il démontre que l'ignorance et l'incompréhension sont parfois le lit de bien des injustices.

    Posté par Toudoux, 18 janvier 2006 à 10:37 | | Répondre
  • Oui bon film, bons acteurs avec un petit bijou "Streets of Philadelphia" de Bruce Springsteenon que ce message m'a remis dans les oreilles. L'ignorance est un des plus grand fléau de notre société.

    Posté par Asterie, 18 janvier 2006 à 11:05 | | Répondre
  • ha tiens, c'est intéressant cette citation de Voltaire, ça me fait réfléchir... comme j'écoute des fois des conférences sur internet (à l'université de tous les savoirs ou à la cité des sciences), je me pose la question. certaines avancées (avortement) ou théories scientifiques (le big bang) soulèvent des débats très passionnés (voir la conf de rené Frydman au moment des questions!!). y'a des gens qui ont des croyances et qui donc crient haro sur les scientifiques, je trouve ces gens dangereux!!!
    et pour ça, c'est vrai que Philadelphia est un excellent film! je le connais par coeur!!

    Posté par shu, 18 janvier 2006 à 11:54 | | Répondre
  • Sur la citation de Voltaire ( Rien à dire sur le film, pas vu ):
    Quand il n'y a que croyance et connaissance qui s'affrontent, il n'y a pas de problème ( Tu crois que jésus à réssucité, eh bien, libre à toi, mon ami ).
    Ce n'est que quand croyance se croit connaissance, ou veut s'imposer à l'autre que problème arrive.
    ( Mes croyances à moi, elles sont à moi, je peux te les expliquer, je peux écouter ce que tu en penses, on peut en rire, même, mais tu n'as pas le droit de dire que j'ai tort, du moins dans ma vérité personnelle ).
    ...Pas bien sûr de m'être bien fait comprendre.
    Passons, c'est pas grave.

    Posté par Thierry, 18 janvier 2006 à 13:02 | | Répondre
  • Thierry : si j'ai compris que tu avais des croyances à la noix ! C'est pas ça que je devais comprendre ? oups pardon ! (just a joke)
    Tu étais très clair

    Shu : Oui quand les croyances deviennent fanatisme, c'est très dangereux

    Astérie : Un grand bonhomme ce monsieur-là; j'aime aussi

    Toudoux : Il a su stigmatiser qq chose de malheureusement très réél...

    Dia : moi aussi

    Posté par Syl, 18 janvier 2006 à 13:15 | | Répondre
  • >Thierry: Si tu es clair. Ce film traite du sida, de l'homosexualité, de l'amour, de l'amitié et aussi des idées préconçues...qui ternissent bien des choses!
    Pour en revenir aux croyances quelles soient religieuses, scientifiques ou autre, chacun est libre de croire en ce qu'il veut et nul ne peut le juger ou lui imposer sa croyance, pourtant tant de peuples ont justement été bafoués, tant de "croyances" anéanties par d'autres qui se croyaient et se croient toujours d'ailleurs supérieures!

    Posté par Dia, 18 janvier 2006 à 13:16 | | Répondre
  • J'avais apprécié ce film à l'époque, nonobstant le goût immodéré des américains pour les procés... Peu importe mon avis que justice soit faite

    Posté par lechantdupain, 18 janvier 2006 à 14:07 | | Répondre
  • très bon film en effet. Fort.

    Posté par diabolo_coco, 18 janvier 2006 à 17:43 | | Répondre
  • LeChantduPain : On est en passe de les suivre dans cette manie !

    Diabolo Coco : Fort, oui .

    Posté par Syl, 18 janvier 2006 à 18:27 | | Répondre
  • "opinions violemment contradictoires"... La violence verbale est un manque de respect de l'autre et se croire supérieur n'arrange pas la situation. Malheureusement, on ne voit jamais un débat se dérouler dans le calme et la sérénité.

    Posté par Pralinette, 18 janvier 2006 à 19:33 | | Répondre
  • Quand les différents partis restent campés sur leurs positions le dialogue devien plus dure alors on hausse la voix pour ce faire entendre mais l'autre ne cherche pas forcement a comprendre notre point de vue il préfère garder le sien. c'est plus "confortable" de pas changer de poin de vue et de se fermer aux autres mais après faut pas dire que l'autre ne vous écoute pas

    Posté par PtiteLylou, 20 janvier 2006 à 12:25 | | Répondre
  • j'ai oublié de dire: excellent ce film!je l'ai vu quand j'étais plus jeune (je suis quand même jeune :p) et il ma beaucoup marqué c'est peut être d'ailleurs un des films qui a fait que j'essaye de ne pas fermer "mon monde" aux autres juste parce qu'il sont blanc noire jaune vert hétéro homo bi cheveux long cheveux court blon brun roux...
    N'oubliez pas que la richesse se trouve dans la différence

    Posté par PtiteLylou, 20 janvier 2006 à 12:31 | | Répondre
  • Ptite Lylou : Quand 2 personnes parlent mais ne s'écoutent pas, il n'y a pas dialogue mais 2 monologues qui s'affrontent...et c'est là le problème de base de la non communication. Comme tu dis, c'est plus "confortable"....

    Posté par Syl, 20 janvier 2006 à 12:40 | | Répondre
  • Syl: jaime beaucoup cette idée de monologues qui s'affronte je n'avais pas vu ça comme ça mais c'est tout à fait ça!!!
    en repensant à çà dans les transports ce matin ça ma rappelé l'expression "dialogue de sourds" elle prend ici tout son sens!!

    Posté par PtiteLylou, 21 janvier 2006 à 21:19 | | Répondre
  • je vais aller voir le film, il m'interpelle!

    quand on voit, la question de la croyance n'a plus lieu d'être.

    @+

    Posté par carpofolo, 21 janvier 2006 à 23:26 | | Répondre
Nouveau commentaire