Les citajours de Syldia

Citations imagées, chroniques de livre...

27 novembre 2005

Non à la misère

"Trouvez bon, messieurs, que je complète ma pensée. Je vois à l’agitation de l’assemblée que je ne suis pas pleinement compris. La question qui s’agite est grave. C’est la plus grave de toutes celles qui peuvent être traitées devant vous.

Je ne suis pas, Messieurs, de ceux qui croient qu’on peut supprimer la souffrance en ce monde, la souffrance est une loi divine, mais je suis de ceux qui pensent et qui affirment qu’on peut détruire la misère.

Remarquez-le bien, Messieurs, je ne dis pas diminuer, amoindrir, limiter, circonscrire, je dis détruire.

La misère est une maladie du corps social comme la lèpre était une maladie du corps humain ; la misère peut disparaître comme la lèpre a disparu. Détruire la misère ! Oui, cela est possible ! Les législateurs et les gouvernants doivent y songer sans cesse ; car, en pareille matière, tant que le possible n’est pas le fait, le devoir n’est pas rempli.

La misère, Messieurs, j’aborde ici le vif de la question, voulez-vous savoir où elle en est, la misère ? Voulez-vous savoir jusqu’où elle peut aller, jusqu’où elle va, je ne dis pas en Irlande, je ne dis pas au moyen-âge, je dis en France, je dis à Paris, et au temps où nous vivons ? Voulez-vous des faits ?

Voulez-vous des faits?
Mais qui a prononcé ce discours à l'Assemblée Nationale ?
La suite, les faits ?
C'est LA

Syl

P.S : Dany, merci pour le lien  ;-)


Posté par Syl69 à 07:16 - Actualité quand tu nous tiens - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires sur Non à la misère

  • Toujours parfaitement d'actualité. Helas...

    Posté par Djyandbi, 27 novembre 2005 à 08:51 | | Répondre
  • Tous les discours devant toutes les assemblées n'ont jamais rien changé à rien.

    Posté par Asterie, 27 novembre 2005 à 11:30 | | Répondre
  • Djyandbi : n'est ce pas ?

    Astérie : Pas si sûr...
    Last night I have a dream...

    Posté par Syl, 27 novembre 2005 à 20:07 | | Répondre
  • Je ne sûr de rien
    C'est simplement une réaction sans doute un peu caricaturale qui reflète mon état d'esprit actuel face à l'état de notre société.

    Posté par Asterie, 27 novembre 2005 à 20:50 | | Répondre
  • C'est ce que j'ai compris...en lisant tes commentaires ces derniers temps.
    J'oscille entre cet état et celui de croire encore.

    Posté par Syl, 27 novembre 2005 à 20:57 | | Répondre
Nouveau commentaire