Les citajours de Syldia

Citations imagées, chroniques de livre...


Commentaires sur Tout entier!

  • De l'amour qui ne peut pas se partager?
    C'est quoi, çà? De l'armour en promo, de l'amour de contre-bande, de l'amour en cadeau Bonux, de l'amour à deux balles, de l'amour de bazar?...
    Pi, l'amour, il prend forme bien avant la naissance, et se termine ( Se termine t'il, d'ailleurs? ) bien après la mort..
    Non, non, l'amour se partage, même s'il ne se rationne pas. C'est un capital qu'on ne dilapide pas quand on l'éparpille ( Mon banquier a une approche tout autre pour considérer mon compte en banque, mais bon ).
    Pour la forme, je vois pas bien non plus ( Il a décidé de faire le pénible, le Thierry ). La forme de l'amour est celle d'un visage, d'un regard, d'une démarche ? Ben, non, non plus. Sais pas, moi, une forme d'une lueur, d'un éclat, d'une chaleur?

    Posté par Thierry, 14 novembre 2005 à 13:21 | | Répondre
  • L'amour c'est un bloc,il ne se partage pas. Mais il y a plusieurs formes d'amour.
    Bisous de zibulinette

    Posté par zibulinette, 14 novembre 2005 à 13:32 | | Répondre
  • >Thierry: Je persiste et je signe! L'amour que je porte à mes enfants, que je leur donne, je ne le partage pas entre eux tous, c'est comme le dit Zibulinette un tout! Ce n'est pas UN amour pour eux tous que je devrais scinder quand arrive au sein de ma famille un nouvel enfant, NON!!!
    Pour ce qui est "de prendre forme" c'était pour ne pas répéter "naître" car il naît en même temps qu'eux, même avant leur naissance, pendant que je les "attends"...
    Pour mieux me comprendre peut-être, car je viens de m'apercevoir que cette citation sortie de son contexte a plusieurs interprétations possibles, vas lire mes comm de ma note "Comment?" du 08/11/05

    Posté par Dia, 14 novembre 2005 à 13:53 | | Répondre
  • l'amour paternel ou maternel prend une forme légèrement différente à chaque naissance, c'est fonction aussi de qui est chaque enfant, ce qui fait dire à chacune d'eux que nous faisons injustement des différences; je pense que nous sommes sur la même longueur d'onde, Dia.

    Posté par phil, 14 novembre 2005 à 18:10 | | Répondre
  • ça serait en effet bien que certaines personnes méditent sur cette citation...

    Posté par chipotin, 14 novembre 2005 à 19:10 | | Répondre
  • Quand on est enfant, on a toujours l'impression (quand on a eu des frères et soeurs) que l'amour dispensé par les parents n'est pas le même pour tout le monde. Il nous manque souvent "ce petit plus" qu'on croit discerner donné à l'autre....ah la jalousie enfantine...Difficile de ne pas la connaitre un moment ou un autre

    Moi dernière d'une série de 4, j'ai ressenti de la jalousie de la part des 3 autres (s'ils passent par là ils peuvent commenter !) car j'étais la "petite dernière".
    Et je pense que pour eux cela doit paraitre étrange, mais moi aussi j'ai ressenti de la jalousie envers eux, car ce que je recevais je le comparais à ce que eux recevaient....J'avais l'impression que la dernière récupérait ce qui restait...que ce qui restait !

    Etant mère maintenant, je réalise qu'il est impossible de dire qu'on aime ses enfants de la même façon, car ils sont différents.
    Par contre, je ne peux "doser", "peser", "quantifier" l'amour que j'ai pour eux car il n'est ni pesable, quantifiable et dosable : il est UNIQUE et sans limite. Il n'est pas divisé entre eux; il est UN pour chacun d'eux....Et la jalousie existe pourtant.....

    Posté par Syl, 14 novembre 2005 à 19:21 | | Répondre
  • tu as tout dit, Syl

    Posté par phil, 14 novembre 2005 à 19:26 | | Répondre
  • Le tout est de savoir de quoi on parle. Je ne crois pas que l'amour (paternel, maternel, fraternel) soit unique il est particulier à chaque relation. Ce n'est pas un problème de quantité, il ne s'agit pas d'aimer plus ou moins mais la personnalité des gens, leur sensibilité a une incidence sur leur relation.

    Posté par Asterie, 14 novembre 2005 à 19:27 | | Répondre
  • Ca me rappelle un proverbe chinois, quand on s'échange un objet, on n'a qu'un objet. Quand on s'échange une idée, on a chacun deux idées.
    Pourquoi faudrit-il partager l'amour paternel ? Il se vit dans un regard, un non dit, une réprimande, une cuillerée de soupe ...

    Posté par Jad, 14 novembre 2005 à 20:01 | | Répondre
  • Etonnement en lisant ces commentaires.. J'ai lu cette phrase en me disant, mais oui, l'amour ne se divise pas, il se multiplie. Pas de partage avec un nouvel arivant (enfant, conjoint, amour), mais une vraie démultiplication du coeur.

    Posté par Mouette, 14 novembre 2005 à 20:04 | | Répondre
  • Jad, aurais tu toujours qq déboires avec la soupe ?

    Posté par Syl, 14 novembre 2005 à 20:12 | | Répondre
  • Un père

    doit être un phare.
    Il te donne le courage de prendre la mer, car
    tu sais, que grâce à lui, tu retrouveras le port.

    Posté par carpofolo, 14 novembre 2005 à 20:43 | | Répondre
  • >Phil: Je le pense aussi

    >Chipotin: Elle est libre d'accés...

    >Syl: H t'embrasse...

    >Astérie: Sur ce sujet là je pense savoir de quoi je parle

    >Moeutte: Etonnement aussi, il est vrai qu'en relisant ma phrase (car elle vient de moi), sortie de son contexte, il y a plusieurs interprétations...

    >Carpofolo: Une maman aussi!

    Posté par Dia, 14 novembre 2005 à 20:58 | | Répondre
  • H : Moi aussi ! On se comprend toutes les deux , n'est-ce pas ?

    Posté par Syl, 14 novembre 2005 à 21:02 | | Répondre
Nouveau commentaire