Les citajours de Syldia

Citations imagées, chroniques de livre...

livre mamy grand
Un clic sur la photo pour accéder au site

12 novembre 2005

Saturation

122_22941Quand j'ai assisté à cet enterrement, j'ai vécu une expérience presque insoutenable : A la sortie de l'église, il y avait une cloche qui sonnait. Je ne savais pas qu'on pouvait faire aussi mal à l'air. Comme si la cloche, par une sorte d'expérience scientifique, avait enlevé l'air jusqu'à l'asphyxie.
C. Bobin

Pas d'église, pas de cloche; mais pourtant cette horrible sensation de manquer d'air .
Syl

Posté par Syl69 à 15:14 - Souffrance - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

  • Syl, la douleur asphyxie, la douleur emporte aussi avec elle des peines plus légères. C'est un vent violent, une tempête de sable, qui permet de découvrir de nouveaux paysages.

    Posté par Mouette, 12 novembre 2005 à 15:49
  • je t'ai ramené un peu d'air de l'océan, sens-le donc jusqu'à oublier le reste...
    Bon je suppose que ça ne va pas marcher, hein, mais je pense à toi.

    Posté par phil, 12 novembre 2005 à 17:38
  • >Phil: Si cela marchera...

    Posté par Dia, 12 novembre 2005 à 18:02
  • Le vent mauvais souffle, qu'il emporte vite avec lui les nuages. Que cette nuit te soit douce au clair de lune...

    Posté par lechantdupain, 12 novembre 2005 à 22:36
  • Je n'aime pas les cimetières, je m'y sens un peu oppressé et celui de la photo à l'air à l'abandon ça renforce cette impression.

    Posté par Asterie, 13 novembre 2005 à 08:49
  • Merci à vous, merci pour cet air marin, ce clair de lune...merci pour vos mots

    Posté par Syl, 13 novembre 2005 à 16:40

Poster un commentaire