Les citajours de Syldia

Citations imagées, chroniques de livre...

20 septembre 2005

empathie, j'en pâtis

"L'empathie, c'est, à la vitesse de l'éclair, sentir ce que sent l'autre et savoir qu'on ne se trompe pas, comme si le coeur bondissait de la poitrine pour se loger dans la poitrine de l'autre. C'est une antenne en nous qui nous fait toucher le vivant: feuille d'arbre ou humain. Ce n'est pas par le toucher qu'on sent le mieux mais par le coeur. .....Ce moment qui foudroie toutes les carapaces d'identité, qui saute par-dessus l'abîme qui me sépare d'autrui et où le coeur de l'autre est deviné jusqu'en ses moindres battements, donne la plus grande lumière possible sur l'autre. Dans l'empathie, on peut prendre soin d'autrui comme jamais il ne prendra soin de lui-même, par une attention tendue comme un rai de lumière, mais il n'y a aucune emprise psychique sur lui. C'est l'art double de la proximité et de la distance sacrée.....
Sans le coeur, il n'y a pas d'empathie, car avoir du coeur, c'est sortir de soi, mais s'il faut ressentir l'autre jusqu'à presque le devenir, il faut en même temps maintenir une distance sous peine de sombrer dans la fusion."
C. Bobin

Pourquoi le titre "empathie, j'en pâtis" ? Jeu de mots, bien sûr.
Lors d'une formation, il y a 2 ou 3 ans, on m'avait attribué le mot "empathie" comme caractéristique de mon caractère. J'ai refusé catégoriquement cette "étiquette" car je vivais encore dans le souvenir d'une longue période où je confondais l'empathie et la fusion. je prenais les problèmes des autres pour les miens et je les portais. Or, ce n'est pas en portant tout le malheur du monde qu'on peut l'aider. J'ai appris ça avec le temps, et j'ai aussi accepté que mettre de la distance n'est pas synonyme de rejet, mais d'aide plus efficace.
Je me souviens que devant mon refus catégorique de ce mot, on  m'a conseillé de lire la définition du dictionnaire (on est têtue ou on ne l'est pas...) :
Empathie : Habileté à percevoir, à identifier et à comprendre les sentiments ou émotions d'une autre personne tout en maintenant une distance affective par rapport à cette dernière.

La lecture cet été du livre de C. Bobin m'a remis en mémoire cette formation,  et cette discussion; et je reconnais que (oui têtue, mais quand même pas totalement butée) ces personnes ce jour-là n'avaient pas totalement tort.  Syl


Posté par Syl69 à 16:00 - Divers - Commentaires [12] - Permalien [#]

Commentaires sur empathie, j'en pâtis

  • oui.
    A moi aussi on a parlé d'empathie au cours d'une formation. C'est marrant qu'on parle d'empathie dans les stages professionels, parce que c'est généralement le dernier des soucis de ceux qui nous envoient en stage, de chercher à faire preuve d'empathie.

    Posté par phil, 20 septembre 2005 à 17:29 | | Répondre
  • Moi j'avais surtout entendu parlé d'empathie avec les animaux. Du coup j'avais même pas pensé que ça pouvait surtout s'appliquer aux gens.
    Ouais je suis zarb je sais.

    Posté par lew, 20 septembre 2005 à 17:40 | | Répondre
  • C'était durant le Module 2

    Posté par Dia, 20 septembre 2005 à 18:04 | | Répondre
  • c'est quoi le module 2 ?

    Posté par phil, 20 septembre 2005 à 18:21 | | Répondre
  • >Phil: Nom de la 2eme partie de notre formation, et indice de date pour Syl.

    Posté par Dia, 20 septembre 2005 à 18:23 | | Répondre
  • >Phil

    Oui c'est sûr que dans le milieu professionnel, ce n'est pas la tendance..
    D'ailleurs, cette formation n'est plus "tendance" du tout là où nous l'avons faite...ce serait plutôt stage " affuter ses dents pour qu'elles rayent le plancher"

    Posté par Syl, 20 septembre 2005 à 21:07 | | Répondre
  • >LeW

    c'est la version "tel maitre, tel chien " ?

    Posté par Syl, 20 septembre 2005 à 21:08 | | Répondre
  • >Dia

    Bien sûr

    Posté par Syl, 20 septembre 2005 à 21:09 | | Répondre
  • >Lew: Master and servant ...

    >Syl: Rayer seulement, les news tendraient plutôt à croire qu'elles labourent en profondeur...mais certains quittent le navire...

    Posté par Dia, 20 septembre 2005 à 22:10 | | Répondre
  • It's a lot it's a lot !
    ta tadada ta dadada dada tadadadadada !

    Posté par lew, 21 septembre 2005 à 08:41 | | Répondre
  • Ils sont partout obligés de refaire les sols, du moins ceux en moquette, parce qu'autrement les dents longues tireraient les fils...

    Posté par phil, 21 septembre 2005 à 18:57 | | Répondre
  • >Phil: MERCI! MERCI! Et MERCI! Je viens de me détendre rien qu'en lisant ton comm! Si tu savais comme il m'a faite rire...Je t'explique, lors justement de cette formation (mais durant le module 1) on nous a posé des questions et ma première réponse a été de dire que la moquette de cette salle m'agressait! =))

    Posté par Dia, 21 septembre 2005 à 19:10 | | Répondre
Nouveau commentaire