Les citajours de Syldia

Citations imagées, chroniques de livre...

05 juin 2005

Reboiser l'âme humaine

Julos Beaucarne a écrit  le texte qui suit  dans la nuit du 2 au 3 février 1975, après l'assassinat de sa femme.

Amis bien aimés,
M
a Loulou est partie pour le pays de l'envers du décor, un homme lui donné neuf coups de poignard dans sa douce peau. C'est la société qui est malade, il nous faut la remettre d'aplomb et d'équerre par l'amour  et l'amitié et la persuasion.

C'est l'histoire de mon petit amour à moi arrêté sur le seuil de ses 33 ans. Ne perdons pas courage, ni vous, ni moi. Je vais continuer ma vie et mes voyages avec ce poids à porter en plus et mes deux chéris qui lui ressemblent.

Sans vous commander, je vous demande d'aimer plus que jamais ceux qui vous sont proches ; le monde est une triste boutique, les coeurs purs doivent se mettre ensemble pour l'embellir,

Il faut reboiser l'âme humaine.

Je resterai sur le pont, je resterai un jardinier, je cultiverai mes plantes de langage. A travers mes dires, vous retrouverez ma bien aimée ; il n'est de vrai que l'amitié et l'amour.

Je suis maintenant très loin au fond du panier des tristesses.

On doit manger, chacun, dit-on un sac de charbon pour aller au paradis, ah comme j'aimerais qu'il y ait un paradis, comme ce serait doux les retrouvailles. En attendant, à vous autres, mes amis d'ici-bas, face à ce qui m'arrive, je prends la liberté, moi qui ne suis qu'un histrion, qu'un batteur de planches, qu'un comédien qui fait du rêve avec du vent, je prends la liberté de vous écrire pour vous dire à quoi je pense aujourd'hui :

Je pense de toutes mes forces qu'il faut aimer à tort et à travers.

La force de ce texte me suprend et me bouleverse toujours autant. Et je me pose chaque fois la même question. "Et moi, dans de pareilles circonstances, qu'aurais-je fait, qu'aurais-je dit ?"
Et je dois avouer que je me trouve très très loin de la réaction de Julos Beaucarne. Mon coeur reste muet , ma rage, elle..... Et vous ? Syl

 


Posté par Syl69 à 09:28 - Espoir - Commentaires [16] - Permalien [#]

Commentaires sur Reboiser l'âme humaine

  • "de mémoire de rose, on n'a vu mourir un jardinier..."
    J'ai vu Julos Beaucarne en concert il y a une dizaine d'années, il cultivait ce jardin-là.
    Je ne sais pas quelles serait ma réaction, quel sorte de jardin je pourrais cultiver, après. Je n'aime pas penser aux après éventuels. En tous cas ces paroles de Julos sont bouleversantes.

    Posté par scrabbleur, 05 juin 2005 à 10:39 | | Répondre
  • Julos

    Je me souviens comme si c'était hier de cet événement.Et ici c'est le jardinier qui à tué la rose!
    Les paroles sont boulversantes...sincèrement je ne pense pas que je pourrais réagir de cette façon!

    Posté par christina, 05 juin 2005 à 11:25 | | Répondre
  • Julos

    De même je suis allé le voir en concert il y a plus de vingt ans. Sa sensibilité est si particulière qu'il est exceptionnel et dégage et reçoit beaucoup d'amour. La vie souvent ne tient pas à grand chose et surtout plus jeune, nous ne nous en rendons pas bien compte. Maintenant je navigue entre pulsions de vie et de mort. Il faut malheureusement être prêt à tout perdre du jour au lendemain. Seul l'amour ou son espoir peuvent combler le chagrin, quand on survit...comme un mort-vivant.

    Posté par lechantdupain, 05 juin 2005 à 12:28 | | Répondre
  • Reboiser l'âme humaine...la maternité, qui me fait aimer à tort et à travers, hommes et enfants, tous deux issus de l'amour. Aimons ! quel beau slogan.

    Posté par mouette rieuse, 05 juin 2005 à 13:33 | | Répondre
  • Ces questions je me les suis posé quelques fois face à des images extrèmenent dures, ... Interrogations stériles à mon sens, mieux vaut vivre dans l'instant présent et essayer de faire pour le mieux

    Posté par Jad, 05 juin 2005 à 14:02 | | Répondre
  • C'est une façon extraordinaire de continuer à prôner l'amour quand on est touché par un malheur aussi grand..
    Je ne sais pas non plus comment je pourrais réagir face à la perte aussi tragique de quelqu'un que j'aime...

    Posté par littlesun, 05 juin 2005 à 14:04 | | Répondre
  • La même annnée, j'ai perdu accidentellement,un jeune frère; j'ai toujours eu de l'admiration devant le courage de mes parents!
    Oh oui combien est-il important de "reboiser l'âme"!!!
    Tristesse quand tu nous tiens...
    Shakti

    Posté par Shakti, 05 juin 2005 à 17:31 | | Répondre
  • Moi j'avais oublié les détails mais je suis aussi bouleversé à le lecture qu'à l'époque

    Posté par insol, 05 juin 2005 à 19:32 | | Répondre
  • >Scrabbleur

    Tu l'as vu, tu as de la chance. Moi non plus je n'aime pas penser aux éventuels...car ça les appelle... Mais malgré tout, je ne peux m'empêcher de me dire face à sa réaction : et moi ?

    Posté par syl, 05 juin 2005 à 19:46 | | Répondre
  • >Christina et Insol

    chaque fois que je ressors ce texte que j'avais gardé précieusement, je suis bouleversée par sa force.

    Posté par syl, 05 juin 2005 à 19:48 | | Répondre
  • >Le chant du pain

    Toi aussi alors tu as eu la chance de le voir... Je pense que la lecture de ce texte te fait plutôt pencher vers une immense pulsion de vie, non ? De vie à tout prix...et envie de goûter chaque seconde comme un fruit mûr et juteux

    Posté par syl, 05 juin 2005 à 19:51 | | Répondre
  • >Mouette

    Vais -je oser te redire : amen !
    Il y a de l'humour sous ce "mane" mais aussi un accord avec tes paroles...
    As tu lu ma réponse à ta réponse suite à mon premier "amen" ?
    Ouh que je suis compliquée ce soir....

    Posté par syl, 05 juin 2005 à 19:53 | | Répondre
  • Jad

    Oui mais c'est humain de se poser la question sur l'instant...mais cela n empêche pas de vivre et essayer de vivre encore mieux justement...

    Posté par syl, 05 juin 2005 à 19:57 | | Répondre
  • >Littlesun

    ..en fait, je crois qu'on le sait face à l'événement...et que on a pas le choix, il faut avancer

    Posté par syl, 05 juin 2005 à 19:58 | | Répondre
  • >Skakti

    ça fait plaisir de te revoir
    Je pense que tes parents t'avaient et que tu as été une force pour eux

    Posté par syl, 05 juin 2005 à 19:59 | | Répondre
  • Julos Beaucarne est un type vraiment unique... dans tout... une pensée bien à part... une présence particulière... un homme humain... et je suis étonnée de voir qu'il y a des gens ici qui s'en souviennent parce qu'il a été oublié alors que ses écrits et ses chanson sont si pleines... Julos est sans doute une grosse empreinte sur mon passé par bien de ses textes... il m'arrive parfois de replonger dans son recueil de chansons pour y trouver un certain réconfort...

    Posté par nausicaa, 06 juin 2005 à 15:38 | | Répondre
Nouveau commentaire