Les citajours de Syldia

Citations imagées, chroniques de livre...

livre mamy grand
Un clic sur la photo pour accéder au site

27 avril 2005

Une simple allumette suffirait pourtant

   

Éduquer, ce n'est pas remplir un seau mais allumer un feu. 
William Butler Yeats

feudebois3

Donner l'envie d'avoir envie. Envie de partir à la découverte du monde, des mondes en comprenant que le français, les maths..... sont des outils -nécessaires-, mais que des outils; comme le marteau pour planter un clou, la règle pour tracer un trait ....Syl

Mais putain, j'en ai marre de voir mes enfants cassés par des enseignants qui font du bourrage de crâne, qui n'ont rien compris, Ils éteignent ces feux de la découverte, ils les étouffent, et les enfants avec . Merde !....Syl.

Posté par Syl69 à 13:49 - Coup de gueule - Commentaires [20] - Permalien [#]

Commentaires

  • Enseignants...

    Sondage (pas tout à fait imaginaire)
    Pourquoi êtes vous enseignant ?
    1- Pour les vacances.
    2- Pour la sécurité de l'emploi
    3- Pour le temps de travail
    .............................

    118- Pour enseigner, éduquer, donner envie.
    ...........................................
    Pourquoi licencie-t-on un mécanicien qui casserait les voitures qu'il a à réparer alors qu'un prof où un instit peut casser des générations de mômes en toute impunité ?

    Posté par Claude, 22 janvier 2006 à 10:59
  • Parfois

    ... quand on voit nos ados (eh je parle pour le mien) on se demande si éduquer ce n'est pas remplir un SOT !!!
    Syl, je suis d'accord avec toi, mais il y a des profs rares... j'en ai eu, qui arrivent à t'insuffler le bonheur d'apprendre certaines matières....

    Posté par rainette, 27 avril 2005 à 14:23
  • Certes il y a de bons profs Rainette, d'excellents même, ceux qui ont la vocation et qui transmettent leur "passion", mais combien de nouveaux profs l'ont-ils? Combien se sont vus "refouler" aux portes alors que la passion brûlait en eux?

    Posté par Dia, 27 avril 2005 à 14:46
  • Rainette

    ils en deviennent SOTS, ils ne le sont pas d'origine.

    Des rares, oui j'en ai eu, eux aussi... et je m'en souviens avec un plaisir ....

    Mais tu as bien écrit RARE....et les dégâts causés par tous les autres.....

    Posté par syl, 27 avril 2005 à 14:59
  • Enseignant, ce n'est pas un métier, c'est un talent !

    Posté par Djyandbi, 27 avril 2005 à 15:46
  • Djyandbi

    exactement...et donc une vocation qui accompagne ce talent

    Posté par syl, 27 avril 2005 à 15:49
  • Peut être mais c'est un vilain mot "merde". Faut pas y dire.

    Posté par Lew, 27 avril 2005 à 16:59
  • Je ne te le fais pas dire,"mince" "zut" "flûte" c'est plus joli... mais il y a certains moments où il est permis! Et cela en est un

    Posté par Dia, 27 avril 2005 à 17:09
  • rontudju !

    Posté par rainette, 27 avril 2005 à 18:22
  • non Rainette

    C'et trop doux pour exprimer ma colère ton interjection

    Posté par syl, 27 avril 2005 à 18:43
  • L'enseignement...

    Je suis consternée par l'enseignement en général et d'écouter les professeurs dire de ne pas pouvoir donner l'amour d'apprendre et de comprendre aux élèves. C'est lamentable !Depuis des années, réformes sur réformes... gros malaise et ce n'est pas fini !

    Posté par Gatolagu, 27 avril 2005 à 18:44
  • pourquoi

    cette diatribe violente contre l'enseignant ? Je trouve que ça ne te ressemble pas. Ou alors il faut expliquer. Je précise, au cas où , que je n'en suis pas. Mais j'ai passé l'après-midi à aider mon épouse à préparer un mémoire sur ses pratiques en métacognition, alors même si je ne comprends pas tout, je crois que tout en restant dans le domaine du français et des maths (c'est des gamins de cycle 2), je crois qu'on est assez loin d'un contenu étriqué.

    Posté par scrabbleur, 27 avril 2005 à 19:03
  • yeats

    jamais lu, mais y a Eastwood qui déclame du Yeats en gaélique dans "Million Dollar Baby", film à voir évidemment.

    Posté par scrabbleur, 27 avril 2005 à 19:05
  • Hé ben !

    Posté par christian, 27 avril 2005 à 19:26
  • Scrabbleur

    Si tu trouves que cette colère ne me ressemble pas, alors tu dois imaginer qu'une telle colère est motivée par des choses que je considère graves.
    Je ne critique pas L'ENSEIGNANT en général; ni le contenu de l'enseignement actuel. Je pense que c'est ce que tu as compris dans ma note.
    Non, je suis en colère contre certains qui, cassent (je pèse mes mots) les (mes) enfants.

    Des bons enseignants, il y en a...mais je ne pense pas être caricaturale en disant qu'ils ne sont plus monnaie courante.
    Je trouve que le commentaire de Djyandbi (plus haut) est révélateur du pourquoi du malaise.
    Tu ne peux faire ce métier si tu n'aimes pas ce que tu fais et si tu n'as pas envie de travailler avec des enfants.

    Tu sais je baigne dans ce milieu( à titre privé et professionnel)et donc je peux voir de l'intérieur et de l'extérieur...Je ne réagis donc pas là de manière épidermique de mère.

    J'ai déjà donné des détails sur un fait précis sur le blog de Cdh (enseignant lui-même)il y a qq temps.Mais ce n'est qu'une goutte d'eau dans un océan de comportements que je considère inadmissible.

    Tu veux un exemple...je t'en donne un tout simple, même si ce n'est pas ce qui a déclenché ma colère ce jour.

    Que penses tu d'un enseignant qui accuserait ton enfant de vol devant toute la classe et que tu apprennes cela par la bouche d'un parent qui lui -même l'a appris de celle de son enfant ?

    Que penses tu, quand tu en parles à ton enfant, qu'il t'explique qu'il a dit à son enseignant que cet argent lui appartenait( ce qui est vrai) et que l'enseignant lui répond devant toute la classe : et en plus tu mens !
    Et qui à force de dénégation de l'enseignant finit par dire qu'il l'a trouvé par terre...ce qui conforte l'enseignant dans ses accusations publiques

    Que penses tu de ce même enseignant que tu vas voir pour lui expliquer que l'argent que l'enfant avait sur lui, tu lui avais donné le matin même, que tu ne comprends pas pourquoi il ne t'a pas contacté suite à ce problème...et qui, devant son erreur te répond (on ne veut pas se déjuger, ni devant un adulte, ni devant un enfant) que ce n'est pas de sa faute si ton enfant n'était pas crédible car il a changé de version...

    Que penses tu quand cet enseignant à qui tu demandes de rétablir la vérité devant toute la classe, refuse, puis sur ton insistance, accepte

    Que penses tu, si le lendemain, tu demandes à ton enfant si l'enseignant a fait ce qu'il a promis, et qu'il te répond : non il a juste dit que l'argent avait bien été volé mais qu'il ne savait pas par qui.... mais sans dire clairement que le voleur n'était pas celui qu'il avait désigné de manière si claire

    Mon commentaire est long, mais il est à la hauteur de ma colère...

    Oui des enseignants humains qui savent transmettre le goût d'apprendre il y en a... mais ils sont je trouve trop rares.

    Posté par syl, 27 avril 2005 à 20:16
  • Christian

    et oui... encore une fois. Et ce n'est pas par plaisir je te le promets.

    Posté par syl, 27 avril 2005 à 20:17
  • C'est une histoire navrante et ce type est pathétique...le pire c'est qu'il a fait beaucoup de mal à ton enfant. Et rien que pour ça ta colère est légitime, moi perso je l'aurait chopé au colbac et je l'aurait trainé chez le directeur. /

    Tu devrais peut etre en toucher un mot aux representants de parents d'elèves, parce qu'il est important pour ton enfant qu'il se sente soutenu par tous (normal il n'a rien fait le pauvre), la justice ne doit pas etre un vain mot.

    Chris

    Posté par Chris, 27 avril 2005 à 20:33
  • Chris

    Ma colère de ce jour n'est pas du à ce fait là... qui a qq années. Mais oui, j'étais déléguée

    Posté par syl, 27 avril 2005 à 21:04
  • réponse de scrabbleur

    Syl, c’est vrai que ton message aurait pu me laisser penser que « tu en avais après » les enseignants et l’enseignement en général, ce qui était renforcé par les commentaires de ceux qui t’avaient déjà lue (c’est sans doute plutôt les commentaires qui m’ont poussé à réagir, parce qu’il étaient plus globaux). Il n’en est évidemment rien puisque je sais que tu es du métier (je ne me vois pas dénigrer publiquement mes collègues et une entreprise dans laquelle je travaille depuis trente ans, ce ne serait pas très cohérent).
    J’ai trois enfants qui ont toutes passé leur bac. Leur scolarité fut pour moi un engagement en tant que parent d’élève : j’ai été au Conseil d’école pendant tout le temps qu’elles ont fréquenté l’école primaire. J’ai été délégué au conseil de classe, au collège et au lycée. J’ai encouragé deux d’entre elles dans leur rôle de délégué de classe. J’ai participé à toutes les rencontres parents/profs, dans deux collèges différents et un lycée. Je pense donc être fondé à défendre ma propre opinion sur le métier d’enseignant : il y a des mauvais, c’est indéniable et l’exemple que tu cites est particulièrement affligeant (des à ce point là, je n’en ai pas rencontré, dieu merci.) ; il y a des excellents, j’en ai rencontré, dans des disciplines variées, je citerai notamment une jeune prof d’arts plastiques au collège, qui avait la flamme et qui savait allumer l’incendie chez les jeunes (tu vois, c’est ni du français, ni des maths, mais elle m’a favorablement impressionné) ; enfin je pense qu’il y a une large majorité de profs qui font honnêtement leur boulot.
    Comme tu le sais je ne suis pas enseignant, mais quand je vois l’énergie que ma femme dépense quotidiennement A LA MAISON pour son métier, et qu’elle me fait parfois dépenser, quand je vois l’énergie qu’elle a dépensé pour en arriver là (elle a embrassé le métier tardivement, c’était une vraie vocation), j’ai du mal à imaginer qu’elle fasse mal son travail. Evidemment je ne peux pas en juger mais je sais qu’elle est aimée des enfants et appréciée des enseignants avec lesquels elle travaille (elle est spécialisée).
    Une chose encore, qui ne devrait certes rien avoir à faire avec la qualité du service rendu, encore que : je suis tout bonnement horrifié quand je vois la fiche de paie de mon épouse. Je pense sincèrement que, en regard de la responsabilité énorme de l’enseignant, le salaire reçu est tout bonnement lamentable, je suppose que tu ne me contrediras pas sur ce point.
    Voilà, je t’avais demandé de justifier ta colère affichée, ce que tu as fait, je me devais donc aussi d’étayer un peu mon propos, certes un peu divergent du tien.

    Posté par scrabbleur, 29 avril 2005 à 13:18
  • Scrabbleur

    Je suis d'accord avec toi.
    Il y a des enseignants merveilleux qui se dépensent sans compter...pour qui c'est une vraie vocation, une profession de foi, comme ta femme, comme beaucoup que je connais et côtoie.
    Malheureusement, un "mauvais" peut casser un enfant de façon impressionnante... et durable surtout.

    Tu trouves l'exemple que j'ai donné affligeant...je peux en remplir le blog.

    Tes enfants sont grands... et concernant le primaire, je dois t'avouer que les nouvelles générations d'enseignants me font peur. Cette flamme, peu l'ont (je te rapporte les propos d'une directrice d'école...mais j'entends de plus en plus souvent cela de la part de gens du métier..et je le pense aussi car malheureusement je le constate).

    Merci de ta réponse. Tu sais, je constate donc encore une fois que les personnes qui s'engagent sur la voie de l'enseignement de manière tardive (comme ta femme) sont des perles car ont une motivation à toute épreuve; et il le faut, car, oui, les conditions de travail sont de plus en plus dures.

    Posté par syl, 29 avril 2005 à 14:29

Poster un commentaire