Les citajours de Syldia

Citations imagées, chroniques de livre...

livre mamy grand
Un clic sur la photo pour accéder au site

17 février 2005

Je sais, je ne vous apprends rien....mais

MERDE. J'en ai marre de voir que tous les politiques,  une fois parvenus dans les hautes sphères oublient les gens qui les ont élus et se comportent de la sorte. C'est INDIGNE, IRRESPECTUEUX  de nous, des valeurs qu'ils ont si bien prônées en leur temps pour accéder au saint des saints.  Une fois parvenus au perchoir, leur seule préoccupation est de ne plus en redescendre pour ne pas perdre les avantages acquis. Je ne parle pas d'un parti politique en particulier mais de tous :"Blanc bonnet et bonnet blanc".

L'argent de mes impôts, je veux qu'il soit utilisé pour mes enfants, pour qu'on arrête sous prétexte de manque de budget, de supprimer une qualité d'enseignement, mais aussi très concrètement les auxiliaires de sécurité (sous payés pourtant..) qui sécurisent les trajets domicile - école, ce pourquoi je me bats actuellement.

J' AI HONTE pour ceux qui, avec 8 enfants, sont logés dans des appartements trop petits, J'AI HONTE pour ceux qui, ayant un travail mais un salaire dit insuffisant se voit refuser un logement.

J' AI HONTE pour ceux qui n'ont pas de logement et vivent dans la rue, alors que plein de logements sont vacants.

MERDE....S

P.S : non je ne me sens pas mieux après ce coup de gueule.

Monsieur Gaymard, avec les nouvelles consignes va retrouver un appartement de 240 m2, je ne le plains pas.

PARIS (AP) - Le ministre de l'Economie Hervé Gaymard et sa famille occupent un logement de 600m2 dans un des quartiers les plus chics de Paris pour un loyer de 14.000 euros par mois réglé par Bercy, selon "Le Canard Enchaîné" de mercredi. Dans un communiqué, le ministère répond que les dispositions légales "ont été scrupuleusement respectées.

"Gaymard ne se loge pas vraiment à l'Economie", ironise le journal satirique qui précise que le montant du loyer correspond au "salaire que reçoit Hervé Gaymard en tant que ministre".

"M. le ministre occupe deux appartements de plus de 300m2 chacun (...) où habitent son épouse Clara (...) ainsi que leur huit enfants", car l'appartement de fonction mis à disposition de la famille Gaymard à Bercy "est trop petit", affirme "Le Canard". Ils étaient restés provisoirement au ministère de l'Agriculture avant que le Groupement foncier français (CFF) ne trouve un logement adapté.

Propriétaire d'un immeuble du VIIIe arrondissement de Paris, comportant deux appartements libres, le CFF a effectué des travaux afin de les réunir en duplex pour un montant estimé à plus de 15.000 euros par "Le Canard Enchaîné". Ce duplex dans un "immeuble de prestige" est situé "en plein triangle d'or parisien", près de l'avenue Montaigne. Une fois les travaux terminés, les Gaymard s'y sont installés il y a cinq semaines, selon l'hebdomadaire.

En outre, précise le Canard Enchaîné, le ministre et son épouse Clara -- qui préside l'Agence française pour les investissements internationaux (AFII), et, à ce titre, voyage beaucoup-- disposent dans ce logement de cinq fonctionnaires de Bercy, "un maître d'hôtel, un cuisinier, une gouvernante, et deux femmes de ménage".

 Lu sur yahoo.fr

Posté par Syl69 à 20:52 - Actualité quand tu nous tiens - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

  • Ah...

    ... parce qu'il faudrait le plaindre ? début de semaine j'ai vu une émission sur les marchands de sommeil.... 10 enfants 2 adultes dans une toute petite pièce.... Mais t'as raison, et pi Gaymard il pourrait peut être héberger une cinquantaine de sans logis dans son futur 240m² !!! :-/

    Posté par rainette, 18 février 2005 à 10:44
  • Rainette > malheureuse ! Mais il n'aura pas assez de place pour les loger; n'oublie pas qu'il a des employés aussi sous son toit (ou sous les combles)

    Posté par Syl, 18 février 2005 à 10:51
  • Je lisais dans un journal que de Gaulle avait fait installer un petit compteur électrique, à l'Elysée, pour mesurer sa consommation personnelle et la payer. Surréaliste, non ?

    Posté par Chaperon Rouge, 22 février 2005 à 19:05

Poster un commentaire