Les citajours de Syldia

Citations imagées, chroniques de livre...

15 février 2005

Bonheur Gidien

Il y a sur la terre de telles immensités de misère, de détresse, de gêne et d'horreur que l'homme heureux n'y peut songer sans prendre honte de son bonheur. Et pourtant, ne peut rien pour le bonheur d'autrui celui qui ne sait être heureux par lui-même.

Je sens en moi l'impérieuse obligation d'être heureux. Mais tout bonheur me paraît haïssable qui ne s'obtient au dépens d'autrui et par des possessions dont on le prive...Pour moi, j'ai pris en aversion toute possession exclusive; c'est de don qu'est fait le bonheur, et la mort ne me retirera des mains pas grand chose...André GIDE

Je me sens en adéquation avec les paroles de A. Gide. En effet, il m'a fallu de nombreuses années pour comprendre le  sens premier du mot "empathie", l'accepter  et éviter ses pièges et dérives. S.

Posté par Syl69 à 17:33 - Bonheur - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires sur Bonheur Gidien

  • essayer de comprendre les autres, ne pas les juger, accepter leur joie et leur peine....partager, écouter....

    Posté par littlesun, 15 février 2005 à 10:42 | | Répondre
  • Ma plus grande responsabilité
    c'est de ma sentir heureuse, c'est mon défi,
    après tout certains escaladent des montagnes.
    Loin de moi la moindre idée d'en avoir honte
    au contraire.
    C'est rassurant pour les enfants et ils ont un immense beasoin d'être rassurés, pas que les enfants d'ailleurs.
    Marie

    Posté par Marie, 16 février 2005 à 20:12 | | Répondre
  • Réponse

    http://surricat4.canalblog.com/

    j'ai oublié de mettre le titre Marie

    Posté par Marie, 16 février 2005 à 20:14 | | Répondre
  • Et pour ceux qui tournent comme des Saturniens...?

    ... il reste malgré tout comme une "pire peine de ne savoir pourquoi sans amour et sans haine mon coeur a tant de peine"...

    Posté par Michel Gabriel, 31 mai 2005 à 12:39 | | Répondre
Nouveau commentaire