Les citajours de Syldia

Citations imagées, chroniques de livre...

livre mamy grand
Un clic sur la photo pour accéder au site

29 janvier 2005

Laissez les vivre !

Voici un texte qui peut paraître désuet de par son vocabulaire, mais le fond ne vaut il pas mieux que la forme ? Il a été écrit par Rabindranath Tagore en 1914, et reste pourtant d'une telle actualité ! Je le dédie à tous les enfants, principalement à toutes les petites filles que l'on prive des joies simples de l'enfance : courir, sauter, se salir, jouer tout simplement. A toutes ces petites filles dont les mères font des poupées en les affublant de vêtements de femme-miniature; ces petites filles qui remplissent les cours de récréation des maternelles, et, coincées dans leur jupe serrée et leurs chaussures à talons compensés, ne peuvent même pas se mêler aux autres enfants pour courir ou jouer au toboggan. On les retrouve plus tard en primaire, toujours habillées de manière aussi peu adaptée à leur âge, et ensuite au collège... et on leur donnerait alors 18 ans alors qu'elles n'en ont que13....

C'est vrai qu'il y a plus grave dans la vie, mais est-ce une raison pour ne rien dire ? Et comment ces fillettes peuvent-elles se construire sainement si on leur vole déjà cette part d'enfant à laquelle elles ont droit ? Je ne vais pas aborder, là,  maintenant, les dangers qui peuvent guetter ces filles qui ne sont que des "bébés" dans leur corps mais qui renvoient déjà une image de "femme", mais je ne peux m'empêcher d'y penser....S.

"L'enfant que vêt une robe princière et qui porte à son cou des chaînes orfévreries perd tout plaisir au jeu : à chaque pas, sa parure l'empêche.

De crainte de l'érailler ou que ne la ternisse la poussière, il se tient à l'écart du  monde et n'ose même pas remuer.

Mère ! Est il bon pour lui d'être emprisonné dans ce luxe, à l'abri du salubre pollen de la terre, et ne lui dérobes-tu pas ainsi son droit d'entrée dans la grande fête de la commune vie humaine ?"

R. Tagore - extrait de "L'Offrande lyrique".

Et qu'on ne me dise pas que ce sont les enfants qui choisissent leurs vêtements.... ou je hurle !!!!!!!!  . S.

Ce n'est pas moi qui vais te contredire Syl!! Tu le sais très bien! A toutes ces Julie, Manon, Lolie et Zaza Mimosa....SALUT! N

Posté par Syl69 à 21:33 - Etre et apparence - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

  • Tagore

    Je pense que ce texte de Tagore est à prendre au second degré! Il n' a rien à voir , à mon humble avis, avec le problème des enfants de nos jours!
    Je réagis de façon spontanée en tant que grande admiratrice de Tagore.
    De plus si les enfants choississent leurs vêtements, n'est-ce pas un peu les parents les plus responsables de ce fait?
    à bientôt!
    Shakti

    Posté par Shakti, 30 janvier 2005 à 11:47
  • On peut le prendre à tous les degrés; mais en fait, je pense sincèrement ne pas être si éloigné de ce qu'il voulait dire... bien au contraire.
    Ensuite, oui, j'extrapole, et j'en profite pour aller plus loin en ajoutant "mon coup de gueule".

    Bonne journée
    Syl

    Posté par Syl, 30 janvier 2005 à 12:00

Poster un commentaire